GK

2030, inchallah

07/2018 • Ghassan W. El Karmouni, Point de vueCommentaires fermés sur 2030, inchallah0

Le Maroc veut présenter sa candidature pour l’organisation du Mondial 2030. Une option difficile au vu des capacités démontrées par les pays hôtes, et cela pour plusieurs raisons. Primo, le niveau général d’organisation du pays n’est malheureusement pas encore atteint au Maroc. Il ne s’agit pas seulement d’organisation administrative, mais bien plus. Il s’agit de comment les gens respectent la queue, la loi, maintiennent une certaine propreté de leur environnement, etc. En gros, le niveau de civilité et de civisme. Secondo, le niveau d’investissement requis est trop élevé pour atteindre un niveau de développement des infrastructures satisfaisant. Ce n’est pas avec nos quelques lignes de tramways ou de trains, le plus souvent en retard, que nous pouvons assurer! Et ce ne sont pas quelques chantiers menés au pas de course qui vont nous permettre d’atteindre le niveau requis. En effet, au-delà des dizaines de milliards de dirhams nécessaires, c’est aussi tout un temps d’adaptation et d’appropriation des infrastructures qu’il faut prendre en compte. Quand nous voyons qu’on a toujours des morts sur nos autoroutes à cause de jets de pierre ou que des trams sont immobilisés pour cause de… prière du vendredi, on est en droit de se poser des questions. Tertio, au niveau culturel et sur la mixité dans l’espace public, il y a un décalage. La femme dans l’espace public ou la consommation d’alcool sont encore des sujets sensibles dans nos sociétés alors qu’ils sont normaux sous d’autres cieux. Le simple fait de voir une femme dans un bar peut être choquant voire interdit dans certains cas. La Coupe du monde est par définition un moment de fête pour tous et toutes autour du football et peut-être d’une bière. Ce qui reste encore tabou chez nous…

Ghassan W. El Karmouni
gelkarmouni@sp.ma

Les commentaires sont fermés