debat

Débat : Vous avez dit nouveau modèle économique ?

12/2017 • EconomieCommentaires fermés sur Débat : Vous avez dit nouveau modèle économique ?0

Comment jugez-vous le modèle économique actuel? Quelles en sont les limites?

Yasser Tamsamani : La réflexion sur ce sujet date d’il y a plus de cinq ans. En fait, le constat est bien établi dans la durée. Je cite le cas d’un indicateur qui est malheureusement très peu commenté au Maroc, celui du développement humain (IDH). Le Maroc est  classé 123ème sur 188 pays. Cet indicateur est important et fondé théoriquement. J’en parle car je pense qu’au Maroc la priorité est donnée au Doing Business. C’est certes un indicateur utile, mais qui reste limitatif. En fait, l’IDH est plus puissant dans le sens où il arrive à allier création de richesse, évolution du PIB en parité du pouvoir d’achat et les aspects d’égalité des chances en termes d’éducation et de santé. Pour moi, il représente une mesure globale de la performance d’un modèle de développement. De fait, si nous prenons le taux de croissance entre 2000 et 2009, celui-ci était de 4,8% en moyenne annuelle. Entre 2010 et 2016, il est tombé à une moyenne de 3,6%. Sur cette dernière période, l’IDH a à peine gagné quatre points alors qu’au niveau du Doing Business, le Maroc a grimpé d’une soixantaine de places. Ceci montre que le modèle marocain est en train de s’essouffler. Avec une moyenne de croissance annuelle de 4%, le pays serait incapable de résorber le stock de chômage. Au rythme actuel, il nous faut 10 ans pour faire baisser le taux de chômage d’un point et le faire ainsi passer de 9,7% à 8,7%, sachant que le taux d’activité au Maroc est trop faible, se fixant à 47%. Donc, nous avons un modèle économique qui découle d’un modèle de développement qui montre ses limites. A cela s’ajoute la soutenabilité de la dette nationale.

Mourad Bachir El Bouhali : Je ne suis pas sûr que le Maroc ait élaboré un vrai modèle économique. Je partage tout à fait le diagnostic de M. Tamsamani. Toutefois, une question se pose : pourquoi le développement économique et social du Maroc est en deçà du potentiel perçu? Depuis les années 60, le Maroc a évolué dans l’inertie, avec très peu d’entrepreneurs marocains et encore moins d’industriels ou bancaires nationaux. Il a fallu l’après-marocanisation, dans les années 70…

Par Sanae Raqui

Vous pouvez lire la suite de l’article dans le numéro 209 d’Economie & Entreprises actuellement en kiosque.

Les commentaires sont fermés