edf renouvlable

EDF sur Noor Midelt ?

12/2018 • ConfidentielCommentaires fermés sur EDF sur Noor Midelt ?0

Le gagnant de l’appel d’offres de Noor Midelt devrait être annoncé durant le mois de décembre, d’après le management de Masen. Selon les informations obtenues par Economie Entreprises, ce serait le consortium mené par EDF qui aurait été le moins-disant pour la centrale de 800 MW. Toutefois, toujours selon nos sources, en raison d’un violent processus de lobbying en cours, il n’est pas garanti qu’il décroche le marché malgré le faible coût de l’offre française. Ayant déjà eu des problèmes avec le lancement de la centrale éolienne de Taza, avec comme conséquence une baisse de ses tarifs de vente, EDF menacerait d’arrêter ses activités au Maroc si elle ne décrochait pas le marché de Midelt. Ce qui n’empêche pas le développeur français de faire le tour du marché financier pour mobiliser les capitaux relatifs à sa quote-part dans la société de projet.

Précision:

EDF n’envisage pas de se retirer du Maroc. C’est en tout cas ce que vient d’affirmer la direction du fournisseur d’énergie français qui a souhaité réagir à l’information publiée dans notre numéro de décembre « EDF sur NOOR Midelt ». Menant l’un des trois consortiums retenus par l’agence Masen pour le développement de la première phase de cette centrale (800 MW), le groupe EDF Renouvelables fait face à un violent processus de lobbying qui pourrait lui coûter cette opportunité malgré le faible coût de son offre. Quelque soit l’issue de l’appel d’offre, le français assure qu’il restera « engagé à contribuer aux ambitions » marocaines « de transition écologique ».

Les commentaires sont fermés