bachir-badou_economie_entreprises

«La bancassurance ne piétine pas sur l’activité des intermédiaires»

12/2016 • DossierCommentaires fermés sur «La bancassurance ne piétine pas sur l’activité des intermédiaires»0

Bachir Baddou, DG de la Fédération marocaine des sociétés d’assurance et de réassurance (FMSAR), explique l’importance de la bancassurance dans le développement du secteur national de l’assurance.

Comment se porte le secteur marocain de la bancassurance?

Il y a aujourd’hui une très bonne dynamique entre les secteurs de l’assurance et des banques. D’un côté, il y a des fabricants de produits d’assurance qui disposent de compétences pour mettre en place des produits dynamiques ayant de meilleurs rendements. Et de l’autre, des banquiers qui ont acquis plus d’expertise dans la commercialisation de ces produits et qui assurent un très grand maillage territorial pour l’acquisition de nouveaux clients. Aussi la conjoncture actuelle étant caractérisée par une baisse des taux, les contrats d’assurance continuent à offrir un rendement intéressant. De plus, il y a une mécanique fiscale qui fait que les opérations d’assurance soient extrêmement intéressantes. Cette année, nous assistons à l’arrivée de nouveaux entrants qui sont Taamine Chaabi, nouvelle compagnie d’assurance créée par le Groupe Banques Populaires, ce qui ne fera que développer de nouveaux produits d’épargne et assurance.


Retrouvez l’intégralité de l’information dans la rubrique « Dossier » du numéro du mois de décembre, actuellement en kiosque.

Sanae Raqui

sraqui@sp.ma

Les commentaires sont fermés