la-branche-vie_economie_entreprises

La branche «vie» cartonne

12/2016 • DossierCommentaires fermés sur La branche «vie» cartonne0

Epargne, retraite et éducation sont les types d’assurance les plus prisés dans l’activité de la bancassurance, mais pourquoi donc?
Pour les banques marocaines, généralement, l’activité de la bancassurance représente un moyen qui permet d’enrichir et de valoriser davantage l’offre de produits et services destinée à leur clientèle. Les deux intervenants dans cette activité, l’assurance en tant que producteur et la banque en tant que distributeur, partagent un objectif commun, celui d’accélérer le recrutement de nouveaux assurés en ciblant en priorité le portefeuille clients acquis de la banque. Ainsi, et eu égard à sa capillarité, le réseau bancaire a contribué fortement au développement de l’assurance des particuliers, notamment sur les produits de vie et de capitalisation. Autres atouts majeurs à cette offensive des banques dans le monde de la distribution de l’assurance reposent en premier lieu sur la facilité d’accès aux clients et sur l’économie des coûts de distribution. A ce titre, l’exploitation des bases de données de la clientèle dont disposent les banques permet de développer une approche globale du patrimoine de celle-ci. De plus, le lien affinitaire et de confiance entre la banque et son client est un atout majeur qui joue en faveur de la valorisation, par le réseau bancaire, des produits d’assurance auprès de la clientèle. «Le partenariat conclu avec Crédit du Maroc vient réimpulser le canal bancassurance de Saham Assurance et a une valeur stratégique majeure en termes d’équilibre global du portefeuille vie/non vie de la compagnie», assure Samia Terhzaz, directrice bancassurance chez Saham Assurance.


Retrouvez l’intégralité de l’information dans la rubrique « Dossier » du numéro du mois de décembre, actuellement en kiosque.

Sanae Raqui

sraqui@sp.ma

Les commentaires sont fermés