Macron SNI

Macron et la SNI

05/2017 • Actualités, ConfidentielCommentaires fermés sur Macron et la SNI0

Emmanuel Macron a personnellement négocié l’entrée du géant français de l’agroalimentaire et des oléagineux Sofiprotéol dans le capital de Lesieur Cristal, en 2012. Dans sa dernière livraison, l’hebdomadaire Le Point révèle que l’actuel Président de la République française, à l’époque associé-gérant de la banque d’affaires Rothschild, avait été mandaté par le directeur général et fondateur de Sofiprotéol, Philippe Tillous-Borde, pour veiller aux négociations présidant au rachat d’actions de Lesieur Cristal, ex-filiale du holding royal SNI. L’hebdomadaire précise qu’en raison de la sensibilité de la transaction, mêlant intérêts économiques, mais aussi une composante politique, le choix du négociateur s’est porté sur Emmanuel Macron, dont la subtilité s’est révélée déterminante quant à la réussite de l’opération. Le PDG de Sofiprotéol s’était lié d’amitié avec le futur Président français en 2007, lors des travaux de la commission Attali dont Macron fut le rapporteur. «Emmanuel a compris qu’il s’agissait d’un dossier à part, à la fois technique et très politique, intimement lié au développement de l’agriculture au Maroc», souligne Tillous-Borde. Le Point ajoute qu’Emmanuel Macron aurait effectué un déplacement au Maroc, et plus précisément à l’usine d’Aïn Harrouda de raffinage d’huile et de production de savon dans le but de se familiariser avec l’activité du numéro 1 marocain de l’huile de table, avant de peaufiner l’offre financière de son client. Le rachat deviendra effectif en 2012 lorsque Sofiprotéol, rebaptisé depuis Groupe Avril, acquerra 41% du capital de Lesieur Cristal pour 115 millions d’euros, garantissant à Emmanuel Macron une commission pour sa banque d’affaires.

Les commentaires sont fermés