bourse-de-casa

Vente à Découvert

Ne pas vendre la peau de l’ours…

06/2014 • en kiosque, Entreprise, FinanceCommentaire (0)26486

Morosité On est passé de 10 introductions en 2007 à 4 en 2011 pour n’en avoir qu’une seule en 2013.


Les autorités boursières espèrent que la vente à découvert réveille un marché en léthargie chronique. Si elle élargit le spectre du possible pour les acteurs sur le marché financier, les préalables à sa réussite ne semblent pas tous réunis.

 

La vente à découvert, un flop annoncé? C’est en tout cas ce que semble soutenir une bonne partie des opérateurs boursiers. Ainsi, un trader au sein d’une société de bourse affirme que «la vente à découvert ne sera qu’un artifice si la confiance dans le marché et la liquidité en elle-même ne s’améliorent pas». Chose que confirme un analyste de la place. Pour ce dernier, «cela ne devrait pas prendre immédiatement, la plupart des opérateurs n’ayant pas l’habitude de ce type d’opérations. Cela ne résout en rien le problème de manque de papiers frais et n’améliorera pas la communication financière des sociétés cotées». «C’est la confiance dans le marché qu’il faut rétablir d’abord!», martèle-t-il. Un pessimisme que ne partage pas le dirigeant d’une banque d’affaires. Pour celui-ci, la vente à déco …….

 

 

lire la suite dans notre numéro en kiosque

Les commentaires sont fermés