GHASSAN W. EL KARMOUNI

Omerta !

11/2016 • Ghassan W. El Karmouni, Point de vueCommentaires fermés sur Omerta !0

C’est un pari risqué que de vouloir s’attaquer à un sujet aussi technique qu’opaque qu’est celui des prix des hydrocarbures. L’absence de données précises et le discours policé, voire l’absence de réaction des divers acteurs en font un secteur particulièrement obscure. Et ce n’est pas nouveau. Quand Benkirane ou El Ouafa parlaient de libéralisation du secteur ou de suppression des subventions, le premier argument qu’ils ont avancé était en lien avec la mise en place de plus de transparence. Le défi n’a semble-t-il pas encore été relevé puisque jusqu’à présent ni un comité gouvernemental de veille sur la qualité ou sur les prix n’a encore vu le jour. Pis, des institutions censées promouvoir un minimum de transparence n’ont pipé mot sur un processus de libéralisation entamé depuis plus de deux ans. A quoi sert le Conseil de la Concurrence s’il ne s’autosaisie pas du dossier, même après les déclarations de Jouahri sur les risques d’entente sur les prix? D’ailleurs, à quoi servent ces déclarations si elles ne sont pas appuyées de chiffres ou d’études publiques? A quoi sert le CESE s’il ne statue pas sur la libéralisation du secteur avant que celle-ci ne soit adoptée par le gouvernement? A quoi sert le GPM s’il ne publie pas des données et chiffres sur l’évolution des prix, des capacités de stockage du secteur, par exemple? Les chiffres d’affaires et les personnalités derrière les majors du secteur seraient-ils des raisons suffisantes pour cette omerta dans le Maroc post 2011? 

GHASSAN W. EL KARMOUNI

gelkarmouni@sp.ma

Les commentaires sont fermés